Comment se désintoxiquer du sucre ?

Diabète, surpoids, obésité, carie dentaire... Le sucre fait partie des besoins de l'organisme mais ne fait pas partie de nos alliés santé, il peut même être dangereux. Nous savons que beaucoup de gens en sont accros. La désintoxication n'est pas toujours facile. Notre corps le désire parce qu'il y est plus habitué, généralement depuis l'enfance. Voici comment vous détoxifier facilement, progressivement et efficacement.

Les raisons pour lesquelles doit on arrêter le sucre

Il y a plusieurs raisons de vouloir se désintoxiquer : En plus d'augmenter notre poids et notre gonflement (qui sont causés par nos envies de sucre incontrôlées pendant la journée), il peut également entraîner une diminution de la vitalité, de la fatigue chronique et de l'inattention. Problèmes digestifs, gaz, maux de tête... Bref, il y a plein de bonnes raisons de se désintoxiquer.

Trois étapes pour se désintoxiquer du sucre

Pour éviter une gêne soudaine due à un sevrage complet, nous procéderons progressivement en trois étapes.
Etape 1
Nous nous éloignons des aliments transformés et nous nous concentrons uniquement sur les aliments faits maison. Ne plus préparer de repas, viennoiseries, gâteaux, biscuits apéritifs, pain de mie, soupe réchauffée au micro-ondes, soda, jus, bonbons, etc., ceux-ci seront remplacés par des repas préparés par nos soins, notamment fruits et légumes frais, produits laitiers frais et entiers pain de blé. La transition dure environ 2 semaines.
Etape 2
Il est recommandé d'éviter autant que possible le miel, les jus industriels et les produits laitiers, les confitures et pâtes à tartiner et les céréales pour petit-déjeuner (comme les Frosties ou Chocapic). Pour nous aider, à cette étape nous pouvons essayer de changer nos habitudes alimentaires, notamment le matin, essayer un petit déjeuner salé riche en protéines et en graisses bénéfiques (fromage bio, œufs, blanc de poulet, etc.). Cette étape peut durer de 2 à 4 semaines. Il est préférable de distinguer le bon du mauvais sucre.
Etape 3
Nos corps sont sevrés afin que nous puissions redonner santé à nos aliments et condiments, ajoutant ainsi du sucré dans nos assiettes (mais attention à ne pas manger de sucreries et à utiliser des édulcorants naturels ou industriels.). À ce stade, il est important de miser (arbitrairement) sur les légumes afin de pouvoir choisir nos épices préférées et les épices à assaisonner. Juste pour rappeler à nos papilles de goûter et d'apprécier les crises de boulimie, le sucre n'est pas obligatoire.